search instagram arrow-down

Si vous ne me suivez pas sur Twitter, où je suis le plus actif, mais que vous voulez être prévenu.e par mail à chaque article. ;)

Rejoignez 73 autres abonnés

Mes réseaux

Archives

Fragments – 3

L’Index Majeur: 1

[…]

Bordel de bordel de bordel de bordel de meeeeeeeerd-euh !
Son portable continuait de vibrer dans poche par contre, et c’était pénible. Très pénible même, dans le genre nuisance à la concentration. C’était vraiment, mais alors vraiment pas le moment. La panique était aux portes de son esprit, à deux doigts de l’enfoncer à coups de bélier, menaçant de foutre un zbeul homérique à l’intérieur. Il fallait se reprendre, blinder les accès.
Archie songea un petit instant aux technique de relaxation express que son psy lui avait refilé lors d’une de ses dernières séances. Il imagina donc la version cartoon de lui-même barricader les portes de son cerveau à coups de chaînes et planches de bois clouées, rajoutant un gros cadenas par dessus. C’était rapide, c’était bête, mais ça le faisait sourire et il sentait déjà son rythme cardiaque redescendre ; même si ce n’était qu’un peu, c’était déjà ça de gagné. Deux trois longues respirations par dessus, et il serait capable de reprendre le contrôle de son souffle et de lui-même.
Il ne pouvait pas se permettre de sortir l’Index de son sac ; il n’avait pas le temps, et il ne pouvait pas se permettre de faire le moindre bruit superflu. Même ouvrir sa poche de poitrine pour éteindre son portable, c’était prendre le risque de faire du bruit avec la fermeture éclair.
Faudra que je passe aux boutons, moi.
Se recentrer. Plus le choix, il fallait qu’il transplane s’il voulait s’en sortir. De mémoire, et en plein milieu d’un assaut, entre le marteau et l’enclume. Fa-cile.
Bon, au moins il savait dans quel Monde il se trouvait, c’était un bon point de départ, ça simplifierait ses calculs. Ne restait plus qu’à déterminer où il voulait aller, et par où il devait passer pour s’y rendre.
Réfléchissons. Monde 31, jonction 63, décalage droite, 35… Non, il y a trop de brouillage dans ce lui-là. 79, alors ? Jonction 44, décalage gauche, rush frontal 31… Non plus. 2, 8, 19 ? Toujours pas, bordel. Raaaaaah !
Archie se mit quelques petites claques sur les joues pour essayer de se reprendre. Il se mit en position du lotus approximatif, histoire d’essayer de canaliser un peu mieux ses énergies. Entre les coups de feu répétés dans les abords du bâtiment, la chaleur qui continuait de monter et le manque d’oxygène à cause l’exiguïté des lieux, il fallait vraiment qu’il déploie des efforts constants et épuisants pour que sa tension ne lui fasse pas perdre son objectif de vue. Mais il n’arrivait pas à trouver la clé. D’ici, il ne voyait aucune solution viable pour pouvoir décoller tranquillement ; il n’arriverait jamais à transplaner assez vite pour éviter qu’on le retrouve. Rien que le rayonnement d’énergie ferait l’effet d’un phare pour ses poursuivants s’il traînait trop.
Oh et puis merde, foutu pour foutu hein.
Il sortit son casque audio de la poche de sa veste, tant pis pour le bruit ; il avait déjà trop perdu trop de temps. Au moins, il aurait la solution à son problème, il crèverait peut-être, mais il aurait tout tenté. Une petite infusion de pouvoir histoire de nourrir la batterie de la bête, une pression sur le bouton play et il aurait une mince chance de s’échapper entier. Avec le bonus d’une bonne chanson dans les oreilles aussi ; pour peu qu’il arrive à déchiffrer le message livré par le sortilège.
Dracula From Houston Butthole Surfers
Tu peux pas m’en donner une simple, pour une fois, bordel !
Allez allez, qu’est ce que ça pouvait bien vouloir dire. Never coming home, oui, soyons positifs… Des paroles en espagnol, pas important…
Réfléchis, bordel, réfléchis. La couleur du vélo, on s’en fout… ‘Tain quelle chanson à la con.
Attends. L’album, le nom de l’album. Tu penses jamais au nom de l’album !
Step Into Liquid ! Mais ouiiiiiiiiii !
Il éclata de rire malgré lui. Monde 52B, la porte océanique, il n’y aurait personne. Quel con de ne pas y avoir pensé tout seul ! Même pas besoin de faire de détour en plus. Merveilleux.
Le transplanage le plus rapide de sa carrière ; il ne rompit même pas sa concentration quand une balle traversa sa tête astrale. Même pas un tremblement.

[…]

Votre commentaire
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :