search instagram arrow-down

Si vous ne me suivez pas sur Twitter, où je suis le plus actif, mais que vous voulez être prévenu.e par mail à chaque article. ;)

Rejoignez 90 autres abonnés

Mes réseaux

Archives

U-H-L #3 – Cookie Monster, Vernor Vinge

Gathering Storm – Pentakill (extrait de l’album III: Lost Chapter)

Comme toujours pour une tentative timide de reprise d’un rythme satisfaisant de lecture et de chronique, un UHL inédit. Mais avec une petite prise de risque personnelle cette fois, puisque j’ai un certain contentieux avec Vernor Vinge depuis ma tentative de lecture des Tréfonds du Ciel il y a quelques années, et mon amer abandon.
Alors c’est peut-être grâce à ce triste souvenir que j’ai attaqué la lecture de cette novella avec une prudence bienfaitrice pour mes yeux de lecteur, mais toujours est-il que la surprise fût au rendez-vous, apportant avec elle un réel et inattendu plaisir. le genre de plaisir qui me fait très honnêtement me demander si je n’ai pas simplement suffisamment évolué depuis la précédente déception pour désormais apprécier à sa juste valeur le travail de Vinge. Ou alors les deux ouvrages n’ont simplement rien à voir, c’est possible aussi.
Mais j’ai beaucoup aimé Cookie Monster, et je vais vous expliquer rapidement pourquoi, c’est pour ça que vous êtes là, après tout.

La première chose qui m’a positivement frappé et que je tenais à signaler, c’est assez surprenant, c’est le traitement fait par Vernor Vinge de ses personnages féminins, pour un bouquin de 2003. Mine de rien, ça date déjà un peu (oui, je sais), et moi qui essaie d’éduquer mes yeux depuis quelques années à cet aspect des récits que je parcours, j’ai été très séduit par la modernité de la plume de l’auteur à cet égard. Alors certes, il est possible que l’ambiance du récit et certains de ses thèmes jouent en la faveur d’un joyeux accident, mais j’ai envie de croire à une décision aussi consciente que volontaire, mettant en lumière des femmes intelligentes et définies par leur caractère avant tout, dont les réflexions et les jugements sont les moteurs prioritaires de l’intrigue.

De même que je veux voir dans la progression de cette dernière une volonté d’aller à contre courant d’une construction classique d’un récit tel que celui proposé dans Cookie Monster. La formule est celle d’une sorte d’anti chasse au trésor, une enquête policière où on vole d’indice en indice au fil de la progression de notre héroïne et du groupe qui se constitue autour d’elle ; mais dépouillée de tous oripeaux spectaculaires. Je ne saurais pas le dire mieux, mais j’ai beaucoup aimé le fait que l’ambiance soit aussi posée et en quelque sorte cérébrale. Alors que pas mal des enjeux sont assez complexes pour le lectorat, nos personnages étant assez brillants, ils restent constamment dans une optique purement réflexive et calme, acceptant les faits dès lors qu’ils sont étayés par des faits prouvés et inattaquables. Et alors que les révélations s’enchaînent tout le long du récit, jamais on ne verse dans le putassier ou la surenchère, malgré la profondeur des enjeux présentés et le vertige conceptuel qu’ils impliquent. Et non seulement c’est merveilleusement cohérent, à l’aune de la novella et de façon un peu plus meta, mais en plus, j’avoue que c’est diablement rafraichissant, ce qui est un plaisir qui ne se boude pas.

De fait, à mes yeux, on est dans un texte de hard sf qui se camoufle malicieusement sous des airs plus légers et abordables et des atours cyberpunk, malgré quelques subtilités un peu ardues, peut-être. Mais demeure que j’ai beaucoup apprécié la balade et ses abords humains comme techniques et socio-politiques, dans un équilibre et un volume ma foi fort bien maitrisé·e·s : je comprends complètement les prix qui ont récompensé ce texte. Un nouvel UHL qui vient récompenser ma fidélité à cette décidemment bien belle collection.
Maintenant, reste à me décider sur le sort à réserver aux Tréfonds du Ciel et au reste de la bibliographie de l’auteur ; je crois bien qu’il a amplement mérité une seconde chance.

Au plaisir de vous recroiser.
En attendant, que votre avenir soit rempli d’étoiles. 😉

2 comments on “U-H-L #3 – Cookie Monster, Vernor Vinge

  1. Yuyine dit :

    C’est peut-être idiot mais l’argument sur le traitement des persos féminins est surement celui qui me tente le plus

    Aimé par 1 personne

    1. Laird Fumble dit :

      Je trouve pas ça idiot. C’est quelque chose à quoi j’essaie de faire attention désormais, et je pense sincèrement que ça compte. Alors après je suis pas le mieux placé, évidemment, mais là ça m’a frappé positivement.

      J’aime

Répondre à Laird Fumble Annuler la réponse.
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :